Triclosan, toxique pour l’environnement

Le 29 mars 2012 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le triclosan est présent dans de nombreux produits cosmétiques et de nettoyage
Le triclosan est présent dans de nombreux produits cosmétiques et de nettoyage

Le gouvernement fédéral canadien a décidé de classer le triclosan, un antibactérien, antifongique contenu dans les dentifrices, les savons, les déodorants génériques, comme toxique pour l’environnement.

Depuis quelques années déjà, les autorités canadiennes ont engagé un travail d’évaluation du risque de cette molécule. Cet organochloré[1], bactéricide à large spectre est, en effet, suspecté d’agir en tant que perturbateur endocrinien et de provoquer des résistances aux antibiotiques.

Selon le quotidien canadien Edmonton Journal, le gouvernement canadien s’apprête à publier demain, vendredi 30 mars, son avis sur la molécule. Il souhaite classer le triclosan comme toxique pour l’environnement mais déclare ne pas avoir suffisamment de preuves pour le classer comme nocif pour la santé humaine. Selon la loi canadienne de protection de l’environnement, inscrire une molécule comme toxique signifie qu’il faut réduire sa présence dans l’environnement, ce qui peut aboutir à son interdiction pure et simple.

Déjà l’administration américaine en charge de l’alimentation et des médicaments (FDA) a émis quelques réserves sur les effets d’une exposition journalière et répétée au triclosan. Elle devrait d’ailleurs publier sa propre évaluation l’hiver prochain.

Sans l’admettre officiellement, les autorités américaines considèrent la molécule comme non dangereuse pour l’homme. Mais elles constatent que certaines études réalisées sur l’animal indiquent qu’elle provoque un dérèglement hormonal. La FDA estime donc que des études complémentaires sont nécessaires.  

Selon le directeur d’Environmental Defence, association canadienne de défense de l’environnement, «les éléments montrant que le triclosan est toxique pour la thyroïde existent». Avant d’ajouter: «Maintenant les données scientifiques s’accumulent prouvant que la molécule est toxique pour l’environnement aquatique. Il faut dire que nous utilisons tellement de produits dans la cuisine ou la salle de bains contenant du triclosan qu’à la fin, il se retrouve dans les lacs et les rivières et la concentration de la molécule augmente dans le milieu naturel».

 



[1] triclosan: 2,4,4’-trichloro-2’-hydroxydiphenyl éther

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus