Travailler et vivre au milieu des pesticides favorise Parkinson

Le jeudi 12 avril 2018 à 17h 56 par Marine Jobert
La viticulture, 1ère consommatrice de pesticides.
La viticulture, 1ère consommatrice de pesticides.
Michael Clarke

L’incidence de la maladie de Parkinson (MP) augmente chez les agriculteurs et chez les riverains des épandages. Une piste pour mieux comprendre les causes de cette maladie neurodégénérative en pleine expansion?

Extrait : Il y a 6 ans, la maladie de Parkinson faisait son entrée dans le tableau des maladies professionnelles. Pour la première fois, le lien entre cette maladie neurodégénérative et l’exposition aux pesticides était officiellement...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus