Travailler de nuit est «probablement cancérogène»

Le 14 décembre 2007 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) vient de classer le travail de nuit «probablement cancérogène pour l'homme» (groupe 2A). Le centre de l'OMS s'appuie pour cela sur des études épidémiologiques qui ont conclu à un risque plus élevé de cancers du sein chez les femmes travaillant de nuit que chez celles qui ne travaillent pas de nuit.

Ces travaux portaient principalement sur les infirmières et les hôtesses de l'air. Selon le communiqué du Circ, ces études expérimentales confirment des études animales qui montrent qu'une lumière constante, une lumière faible la nuit ou un décalage horaire simulé peuvent substantiellement augmenter le développement de tumeurs.

20% des travailleurs d'Europe et d'Amérique du nord ont des horaires d'équipe, notamment dans le secteur sanitaire, industriel, des transports, et des communications. Le Circ estime nécessaires de nouvelles études sur des secteurs autres que médical et aérien, et sur des cancers autres que le cancer du sein.

Dans le même communiqué, le Circ annonce que l'activité professionnelle de peintre devient «cancérogène pour l'homme» (groupe 1). Des épidémiologistes ont en effet trouvé une augmentation faible, mais significative, du risque de cancer du poumon et de la vessie pour cette profession. Mais ils n'ont pas pu en préciser la cause, les peintres étant exposés à de nombreux produits chimiques et autres matières dangereuses comme l'amiante ou la silice.

Le métier de pompier est, lui, désormais considéré comme «probablement cancérogène» (groupe 2B). Cette profession serait davantage touchée par les cancers des testicules, de la prostate et par le lymphome non-hodgkinien. Les pompiers sont eux aussi exposés à de nombreuses substances chimiques toxiques et cancérogènes.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus