Transports en 2050: l’auto fait de la résistance

Le 31 mars 2011 par Sonja van Renssen
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L’Europe ne devrait pas chercher à bannir les voitures à carburants fossiles dans les villes d’ici 2050, selon l’Association européenne des constructeurs automobiles (Acea) en réaction à la publication le 28 mars du Livre blanc européen sur le transport.

La Commission devrait en rester à des objectifs neutres du point de vue technologique à même de «renforcer le potentiel du progrès technologique global (…) ce qui est dans l’intérêt de (…) la compétitivité de l’économie européenne».

L’Acea a également critiqué la proposition de passer au rail ou au fluvial lorsque le transport de fret excèdera 300 kilomètres, sans tenir compte des facteurs qui induisent le choix de tel ou tel mode de transport.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus