Transport maritime et GES: les discussions avancent

Le 01 juillet 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Des progrès ont été réalisés dans le développement d’un système obligatoire pour contrôler les émissions de gaz à effet de serre (GES) du transport maritime international, indique dans un communiqué du 1er juillet l’Organisation maritime internationale (OMI). Un groupe de travail réuni du 23 au 27 juin à Oslo (Norvège) a notamment développé un «index de conception CO2» pour s’assurer de l’efficacité énergétique des nouveaux navires. Un autre indice, provisoire, sur les navires existants a déjà été créé en 2005 qui permet à leurs propriétaires d’évaluer leurs performances énergétiques.

La réunion norvégienne a également été l’occasion pour les parties prenantes de discuter des instruments économiques, dont la possible introduction d’un système d’échange de quotas d’émission de GES, qu’il soit ou non lié à un système global incluant d’autres secteurs industriels comme les centrales énergétiques.

Une réunion du comité de la protection du milieu marin de l’OMI doit avoir lieu à Londres en octobre prochain. L’objectif de l’OMI est d’adopter un instrument contraignant en 2009 et de mettre en place des mesures pour contrôler les émissions de GES de la navigation internationale avant la fin du protocole de Kyoto, en décembre 2011.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus