Transport maritime: baisse des émissions de soufre en 2015

Le 13 octobre 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La communauté internationale s’est mise d’accord sur de nouvelles limites de soufre pour le carburant des navires à l’issue d’une réunion de l’Organisation maritime internationale (OMI) à Londres, vendredi 10 octobre.

La teneur maximale en soufre du carburant dans les aires de contrôle des émissions de soufre (Seca) passera à 1% en 2010, puis 0,1% en 2015, contre 1,5% actuellement. Pour l’instant, il n’existe que deux Seca dans le monde: la mer du Nord et la Baltique. Mais d’ici 2015, l’Union européenne, les Etats-Unis, le Japon, Singapour et l’Australie devraient être classés Seca.

Cette limitation de la teneur en soufre du carburant des navires devrait coûter des «milliards de dollars» aux industries pétrolière et maritime, selon Simon Bennett, secrétaire à la Chambre internationale du transport maritime de l’OMI. Par ailleurs, il n’est pas sûr que les raffineries soient en mesure de répondre à la demande de carburant mieux distillé.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus