Transport maritime à courte distance

Le 13 avril 2005 par Ludivine Hamy
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
transport maritime
transport maritime

La commission des transports du Parlement européen vient d’adopter à l'unanimité le rapport de Robert Navarro (PSE) sur la promotion du transport maritime à courte distance.

La part du transport maritime courte distance (TMCD) a augmenté de 25% (1) entre 1995 et 2002, pour représenter aujourd'hui 40% du total des marchandises transportées à l'intérieur de l'Europe (contre 45% pour la route). On estime en outre à 1.600 le nombre de lignes régulières de TMCD dans l'Union.

Sur la base de la communication de la Commission sur les TMCD en 1995, le rapport d'initiative considère que beaucoup reste encore à faire pour développer ce secteur en vue de réguler et décongestionner le trafic du réseau routier européen. Dans cette perspective, il propose, notamment, de réduire les formalités administratives et douanières, et d'utiliser et développer le nouveau système automatisé (NCTS) qui rend les opérations douanières plus efficaces. La Commission est également invitée à promouvoir une bonne coordination des différents instruments pour financer le transport maritime à courte distance et les autoroutes de la mer, notamment, via le programme Marco Polo et les réseaux transeuropéens.

En matière d'environnement, le rapport rappelle le besoin de promouvoir l'image environnementale positive du transport maritime à courte distance,  et par conséquent de fixer des conditions environnementales minima, telles que l'utilisation de combustible à faible teneur en soufre et des valeurs limites d'émissions (de SOx, NOx, CO2, etc.) atmosphériques et aquatiques. Les députés considèrent en outre qu'une plus grande attention devrait être accordée à la promotion du concept de «bateau propre», adopté à la cinquième conférence ministérielle de la mer du Nord en 2002. Ils suggèrent également d'actualiser les données statistiques relatives à la croissance des différentes modalités de transport en Europe, en particulier les données relatives à l'origine et à la destination des marchandises à terre, afin de faciliter le transfert intermodal vers le transport maritime.

(1) En tonne/kilomètre

(2) Le programme Marco Polo (2003-2006) vise à déplacer les marchandises de la route vers des modes plus compatibles avec l'environnement.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus