Transition énergétique: le départ de Colombani ne change rien

Le 20 novembre 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Pascal Colombani ne fera pas partie du Comité de pilotage
Pascal Colombani ne fera pas partie du Comité de pilotage

Avec son lot de rebondissements, l’organisation du débat national sur la transition énergétique s’avère digne d’un feuilleton télévisé.

Le dernier coup de théâtre revient à Pascal Colombani. L’un des 5 sages du Comité de pilotage, ancien administrateur du Commissariat à l’énergie atomique (CEA), a annoncé le 19 novembre qu’il déclinait l’invitation «faute du temps nécessaire à consacrer à ce projet ambitieux et capital pour l’avenir énergétique de la France», selon l’AFP.

La présence du président du conseil d’administration de Valeo, aux côtés d’Anne Lauvergeon, l’ancienne patronne d’Areva, avait provoqué le boycott du débat par Greenpeace et les Amis de la Terre, qui contestaient le poids du lobby pro-nucléaire au sein du Comité de pilotage (2 personnes sur 5, sous la présidence de Delphine Batho et non d’un expert extérieur).

Les 2 ONG n’ont pas pour autant changé d’avis. «Cela ne change pas notre décision. Cela montre que même au sein du comité, les choses ne sont pas calées, que rien n’est pas prêt à une semaine du démarrage, ce qui est plutôt inquiétant», a déclaré Jean-François Julliard, le directeur de Greenpeace France.

L’association a précisé qu’elle ne reviendrait pas avant qu’il y ait plus de changements et beaucoup plus d’éclaircissements sur l’organisation du débat.

De leur côté, les Amis de la Terre ont déclaré que le départ de Pascal Colombani était «un bon signal mais pas suffisant».

Enfin, France Nature Environnement a affirmé qu’elle souhaitait que «la place vacante soit occupée par un défenseur de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables», afin de rééquilibrer les points de vue.

Repoussé à la semaine prochaine, le démarrage du débat sur la transition énergétique ne fait encore l’objet d’aucune date précise.

Pressenti pour prendre la direction d’un collège d’experts, l’économiste de l’environnement, Alain Grandjean réserve toujours sa réponse.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus