Transition énergétique: ce que dit la société civile

Le 09 janvier 2013 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Catherine Tissot-Colle: "nous ne sommes pas des experts".
Catherine Tissot-Colle: "nous ne sommes pas des experts".

Alors que le ministère de l’écologie poursuit, en catimini, son débat national sur la transition énergétique et que les régions préparent le leur, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) a donné de la voix. Mercredi 9 janvier, l’institution du Palais d’Iéna a adopté à une quasi-unanimité deux avis, l’un sur ladite transition, l’autre sur l’efficacité énergétique.

Avec pour rapporteurs Catherine Tissot-Colle (directrice de la communication et du développement durable du groupe minier Eramet) et Jean Jouzel (climatologue au LSCE), le premier ne risquait pas le dérapage. En une centaine de pages, le document, très consensuel, rappelle quelques antiennes: «La transition énergétique s’affirme comme la seule possible aux défis du changement climatique, de la raréfaction des ressources facilement accessibles, et à l’évolution de la demande en énergie».

La transition énergétique serait aussi la seule manière «de s’engager de manière volontariste dans la voie d’une société neutre en énergie et en carbone». Et même si la France est tenue d’emprunter les voies ouvertes par le paquet Energie-climat de 2008, cela ne suffira pas «à atteindre l’objectif 2050 dit du facteur 4.» Rien que du neuf…

«C’est vrai que sur bien des sujets, il s’agit d’une piqure de rappel, concède Antoine Bonduelle, l’un des conseillers représentant les associations de protection de l’environnement. Toutefois, sur la gestion de l’énergie nucléaire, où nous rappelons que c’est le politique qui a le dernier mot, et sur la sobriété énergétique, nous allons plus loin que le Grenelle.»

«Nous n’avons aucune prétention d’expertise, se défend Catherine Tissot-Colle. Notre travail est de refléter ce que pense la société civile sur ces questions énergétiques. Donc, effectivement, n’attendez pas d’innovation dans notre rapport. Cela étant, ça ne nous empêche pas de demander aux membres de la commission du débat sur la transition et au gouvernement de comparer tous les scénarios avant d’agir et de marquer une attention particulière aux conséquences pour l’emploi de chaque décision qu’ils prendront.»

Le rapport insiste aussi sur le caractère indispensable de la monétarisation des émissions de carbone «via un mécanisme de marché intègre et transparent ou une taxe». Il souligne enfin un fort besoin de volontarisme, politique notamment, pour «développer l’acceptabilité sociale» du sujet. Encore plus difficile: il faudra «des politiques énergétique stables sur le long terme».

Promue (avec la sobriété) «première ressource et [notre] plus grande marge de manœuvre», l’efficacité énergétique est jugée suffisamment importante pour que le Cese lui accorde un rapport spécifique. Porté par Anne de Béthencourt (Fondation Nicolas Hulot) et Jacky Chorin (secrétaire fédéral FO Energie et Mines), le document insiste notamment sur la nécessité de rénover le parc immobilier existant.

Un message déjà transmis, en 2006, par le rapport rédigé par le conseiller Paul de Viguerie. Soulignant l’importance de la lutte contre la précarité énergétique, le rapport Béthencourt-Chorin préconise d’amplifier le programme de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine «Habiter mieux» et le dispositif des tarifs sociaux d’électricité et de gaz. Il recommande également d’optimiser les outils (comprendre les certificats d’économie d’énergie) et la réglementation. Il demande enfin que la future banque publique d’investissement (BPI) contribue pleinement à «l’objectif d’efficacité énergétique de 500.000 logements annoncés par le gouvernement». Une BPI que les auteurs du rapport précédent aimeraient bien transformer en «pivot d’un pôle financier public au service de la transition énergétique». Ce qui n’est pas forcément incompatible.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus