Transition énergétique: baisse du soutien de l’Etat à l’Ademe

Le 17 décembre 2014 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Bercy rabote tous azimuts.
Bercy rabote tous azimuts.
DR

Les modalités du soutien financier de l'Etat à la transition énergétique et aux véhicules du futur dans le cadre du programme d'investissements d'avenir (PIA) ont été précisées, ce mercredi 17 décembre, avec l'officialisation de deux conventions signées avec l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe).

Publiés par le Journal officiel, ces textes concernent les démonstrateurs de la transition écologique et énergétique et les véhicules et transports du futur.

L'enveloppe de la convention sur les transports du futur a été ramenée à 1,15 milliard d'euros, contre 1,25 milliard initialement prévus dans la loi de finances 2014.

Dotée d'une enveloppe supplémentaire de 800 M€ par rapport au 1,33 Md€ déjà programmés depuis 2010, la seconde convention  soutient la mise en place de démonstrateurs dans les domaines de l'eau et la biodiversité, l'économie circulaire, les énergies renouvelables, la décarbonation des usages de l'énergie et l'efficacité énergétique ainsi que le bâtiment durable.

Ces financements se font sous forme de subventions, d'avances remboursables ou de prises de participation minoritaires dans des entreprises.

L'Ademe pilote ces programmes, assure l’instruction à l'engagement des dépenses attribuées aux différents projets soutenus, ainsi que leur suivi.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus