Transition écologique : la BEI lance deux outils de financement

Le 16 février 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le fonds européen est-il suffisamment doté pour faire face aux risques d'inondations ?
Le fonds européen est-il suffisamment doté pour faire face aux risques d'inondations ?

La Commission européenne et la banque européenne d’investissement (BEI) lancent, ce lundi 16 février, deux instruments de financement d’opération d’efficacité énergétique et de protection de la biodiversité.

L'exécutif communautaire va ainsi injecter 80 millions d’euros dans le Private Finance for Energy Efficiency (PF4EE), un fonds géré par la BEI. Ce dispositif doit inciter les banques de «certains pays membres» à financer les projets d’efficacité énergétique. Les deux partenaires espèrent pouvoir déclencher 500 millions d’euros d’investissements, estiment-ils dans un communiqué.

Les promoteurs d’«infrastructures vertes» ou d’opérations visant à préserver la biodiversité pourront bénéficier du Natural Capital Financing Facility (NCFF). Doté de 10 millions d’euros, le NCFF sera notamment dédié aux ouvrages de protection contre les crues ou de récupération des eaux pluviales. Le fonds pourra aussi servir au financement de programmes forestiers, à la promotion de l’écotourisme et à la compensation écologique. Ses créateurs espèrent qu’il pourra générer jusqu’à 125 millions d’euros de travaux.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus