Transfert d'azote de l'Amérique vers l'Europe

Le 23 mars 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
De 5,83 à 8,59 millions de tonnes d'azote seraient émis chaque année aux Etats-Unis, mais déposés à l'extérieur du pays. C'est la conclusion d'une étude du National center for atmospheric research, publiée dans le numéro de février de la revue Ecological applications. Seuls 40% de l'azote émis sur le territoire américain entre 1978 et 1994 -qu'il soit sous forme d'ammoniac (NH3) ou d'oxydes d'azote (NOx)- a été retrouvé à l'intérieur des frontières, dans l'eau ou dans le sol. «Des preuves montrent qu'une partie de l'azote finit en Europe occidentale», indique la chercheuse Elisabeth Holland qui reconnaît ne pas pouvoir quantifier le transfert. Le mouvement vers l'Europe serait dû aux vents dominants. Les oxydes d'azote et l'ammoniac sont déjà inclus dans la Convention sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance (CPATLD) signée en 1979.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus