- 

Toyota: nouveau traitement des NOx

Le 20 mai 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Après la profession de foi de Jean-Marie Folz, PDG de PSA, sur le binôme moteur diesel-filtre à particules, voici Toyota qui sort le 30 mai sa nouvelle Avensis dont le moteur diesel est non seulement pourvu d'un filtre à particules mais aussi d'un catalyseur à oxydes d'azote (NOx). Actuellement, les constructeurs automobiles arrivent à traiter le dioxyde de soufre (SO2), le monoxyde de carbone (CO), et les hydrocarbures imbrûlés grâce à un pot catalytique, et les particules fines (PM pour particulate matter) grâce au filtre à particules qui devrait progressivement équiper tous les moteurs diesel. Toutefois, jusqu'ici, aucune technologie ne parvenait à détruire efficacement les NOx, des précurseurs d'ozone troposphérique. Les émissions de ces polluants ne dépasseraient pas 0,11 gramme par kilomètre contre une moyenne de 0,25 pour un véhicule de cette gamme. Chaque jour, le diesel semble gagner du terrain en matière d'environnement. Considéré comme un moteur sale dans les années 1970 en Europe, et encore à l'heure actuelle dans bon nombre d'autres pays comme les Etats-Unis et la Corée du Sud, plusieurs constructeurs automobiles semblent pourtant parier sur le développement de voitures à gasoil propres pour les prochaines années.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus