Toxines T-2 et HT-2 : fixation d'une teneur indicative dans les aliments pour chats

Le 14 novembre 2013 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

Publié le 06/11/2013 Laurine Arnaud

Animaux et alimentation animale > Alimentation animale
 

La recommandation de la Commission 2013/637/UE du 4 novembre 2013 modifie la recommandation 2006/576/CE concernant la présence de déoxynivalénol, de zéaralénone, d’ochratoxine A, des toxines T-2 et HT-2 et de fumonisines dans les produits destinés à l’alimentation animale. Elle intègre une teneur indicative pour la somme de toxines T-2 et HT-2 à appliquer dans les aliments pour chats.
Cette valeur indicative est fixée en vue de juger de l’acceptabilité desdites toxines dans les aliments pour chats, sachant qu'il a été constaté que les chats figuraient parmi les espèces animales les plus sensibles à l’exposition aux toxines T-2 et HT-2.
 
Elle est ajoutée suite à la publication de la recommandation 2013/165/UE du 27 mars 2013 concernant la présence de toxines T-2 et HT-2 dans les céréales et les produits à base de céréales.
 
Pour rappel, la recommandation 2013/165/UE du 27 mars 2013 a invité les Etats membres, assistés des opérateurs des marchés des aliments pour animaux et des denrées alimentaires, à mettre en place une surveillance visant à détecter la présence de ces substances indésirables dans les céréales et produits à base de céréales.
Cette recommandation excluait de son champ d'application les aliments pour chats ainsi que le riz et les produits à base de riz.
 
Sources : Recommandation de la Commission 2013/637/UE du 4 novembre 2013 modifiant la recommandation 2006/576/CE en ce qui concerne les toxines T-2 et HT-2 dans les aliments composés pour chats, JOUE L 294 du 6 novembre 2013
 
 


Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus