Total manque de temps pour stocker son CO2

Le 22 août 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La première expérimentation française de captage et de stockage géologique de gaz carbonique marque le pas.
 
Lancée en janvier 2010, l’opération qui consiste à capter le CO2 produit par une chaudière située sur le site Total de Lacq avant de le stocker dans un ancien gisement de gaz naturel situé à quelques kilomètres de là, devait s’achever en janvier prochain.
 
Hélas, le pétrogazier a rencontré quelques difficultés, souligne la République des Pyrénées. Pourtant lavé et séché, le gaz carbonique s’est révélé plus corrosif que prévu. Le compresseur a dû être réparé, de même que les sondes de détection de microséismes, situées sur le site de stockage.
 
Au total, l’expérimentation a pris un semestre de retard. Et Total souhaite obtenir de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dréal) un délai supplémentaire pour terminer l’expérience. Une demande en ce sens a été déposée par l’industriel. La réponse de la Dréal est attendue pour la rentrée.
 
Total entend injecter 120.000 tonnes de dioxyde de carbone dans le gisement de Rousse, situé à une trentaine de kilomètres de Lacq (sous le vignoble de Jurançon). Cette expérimentation doit lui permettre de valider trois technologies: la chaudière à oxycombustion (combustion dopée à l’oxygène qui permet de produire un effluent plus riche en CO2), le transport de gaz carbonique par pipeline et son injection par 4.500 mètres de profondeur dans un gisement de gaz déplété.
 
Les premiers résultats de l’expérience devraient être présentés, a indiqué l’industriel, lors d’une prochaine réunion de la Commission locale d’information et de sécurité (Clis).


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus