Total et ExxonMobil vont chercher du gaz de schiste en Pologne

Le 13 mai 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Après le vote, par l’Assemblée nationale de la proposition de loi sur les gaz de schiste [JDLE], la France ne semble plus être une terre d’accueil pour les compagnies avides de ces gaz non conventionnels.
 
Elles se tournent donc vers de nouveaux horizons. Vendredi 13 mai, Total et ExxonMobil ont annoncé, dans un communiqué commun, l’obtention de concessions pour évaluer les réserves de gaz de schiste dans le sud-est de la Pologne.
 
ExxonMobil s’est vu attribuer par le gouvernement polonais deux concessions d’exploration (baptisées Chelm et Werbkowice) autour de Lublin. Attribuées en 2008 et 2009, ces autorisations, d’une durée de 5 ans, concernent plus de 2.000 kilomètres carrés de surface.
 
Selon les termes de l’accord conclu entre les deux compagnies, Total prendra 49% des deux concessions. La major américaine restera toutefois l’opérateur avec 51% des intérêts.
 
Dans chacune des deux zones, le programme d’exploration prévoit la réalisation d’études sismiques, le forage d’un puits d’exploration et un test de production.
 
Selon un rapport de l’agence américaine de statistiques énergétiques, les réserves polonaises «techniquement récupérables» de gaz de schiste s’élèvent à 5.142 milliards de mètres cubes, soit un peu plus qu’en France.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus