TMS: en tête des maladies professionnelles en 2007

Le 04 décembre 2008 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont la première cause de reconnaissance de maladie professionnelle en France en 2007, d’après les dernières statistiques publiées par la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAM-TS) dans un communiqué du 24 novembre.

En 2007, 42.936 TMS ont été reconnus comme maladies professionnelles (MP) contre 41.325 en 2006. Parmi eux, 34.280 ont été indemnisés, soit une hausse de 5,4% par rapport à 2006 (32.518 cas). En 2007, ces MP ont engendré la perte de plus de 7,4 millions de journées de travail et un coût de plus 735 millions d'euros. Les TMS indemnisés connaissent une croissance d'environ 20 % par an depuis 10 ans.

«La sous-déclaration, même si elle est difficile à évaluer, est importante et réelle. Des dizaines de milliers de salariés souffrent de TMS, avec pour les cas les plus graves, des handicaps à vie, et des conséquences pour leur emploi», précise la CNAM-TS.

Les TMS sont des maladies multifactorielles dont les origines sont biomécaniques, organisationnelles et psychosociales. La douleur est souvent le seul signe clinique. Ils touchent principalement les industries de l'agroalimentaire, de la métallurgie, du bâtiment et des travaux publics mais commencent à apparaître aussi dans les services.

L'Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) vient justement de publier un guide pour aider les entreprises à mener une prévention efficace des TMS à partir d’une démarche en trois axes: prévention, connaissance du risque et changement de conditions de travail.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus