Thon rouge: une certification mise en cause par le WWF

Le 23 janvier 2020 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Encore un effort avant le "seuil de durabilité"
Encore un effort avant le "seuil de durabilité"

L’organisation écologiste s’oppose formellement à la première certification durable d’une pêcherie de thon rouge dans l’Atlantique, en passe d’être validée par le Marine Stewardship Council (MSC).

 

Au nom du principe de précaution, le WWF appelle à ne pas certifier de pêcherie de thon rouge dans l’Atlantique. Après avoir frôlé l’extinction, dans les années 2000, les stocks progressent mais «la population de thon rouge n’a pas encore atteint le seuil de durabilité», alerte l’ONG dans un communiqué diffusé ce 23 janvier. Par ailleurs, l’évaluation des stocks manque de précision en raison d’incertitudes sur l’étendue de la pêche illégale.

Contrôle des pêcheries

Le WWF appelle le MSC à stopper le processus de certification, dont l’issue est proche, et lui demande de faire pression sur les gouvernements afin qu’ils améliorent les contrôles de pêcheries et leur traçabilité. «Il s’agit de la première pêcherie de thon rouge au monde à être soumise à l’évaluation du MSC», lui a répondu le MSC par voie de communiqué, sans trancher sur l’avenir du processus.

L’organisme de certification précise qu’il s’agit d’une «pêcherie à la palangre, composée d’un seul navire, représentant un quota de captures de 200 à 400 tonnes de thons rouges par an dans l’Atlantique Est». Il ajoute que «l’objection soulevée par le WWF est en cours d’examen par un arbitre indépendant». A suivre.