Thon rouge: les scientifiques auraient confirmé son déclin

Le 03 novembre 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les conclusions du comité scientifique (SCRS) de l’Iccat (1) du 23 octobre montrent que l’état des stocks de thon rouge répond aux critères de l’interdiction de la commercialisation de l’espèce: c’est ce qu’ont annoncé WWF et Greenpeace dans un communiqué du 29 octobre.

Cette interdiction que les ONG appellent de leurs vœux a été demandée par la Principauté de Monaco. Mi-octobre, la Cites (2) a indiqué qu’elle allait étudier l’inscription du thon rouge sur la liste des espèces les plus menacées dans le monde (annexe 1), soumises à l’interdiction totale de commercialisation.

«Les scientifiques ont estimé que la population actuelle de thons rouges matures représente moins de 15% de la population historique. (…) même avec un moratoire de 10 ans, l’espèce n’aurait qu’une chance sur deux de sortir de la zone rouge», indiquent les ONG. Elles concluent que seule l’interdiction permettrait une éventuelle reconstitution du stock d’ici 2019.

Les ONG rappellent la France à son engagement de soutenir le classement du thon rouge en Annexe I de la Cites en mars 2010 au Qatar, et elles invitent les pouvoirs publics à se prononcer pour la fermeture de la pêche de l’espèce, dans le cadre de la réunion de l’Iccat qui aura lieu du 6 au 15 novembre au Brésil.

Depuis le 30 octobre, l’Iccat a mis en ligne le rapport intégral du SCRS mettant en garde contre des «interprétations partielles» de celui-ci par plusieurs organisations.

(1) Commission internationale pour la conservation du thon de l'Atlantique
(2) Convention de l’Organisation des Nations unies sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus