Thon rouge : bataille de chiffres autour des quotas

Le 11 juin 2010
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La décision de clore la campagne de pêche 2010 pour les thoniers-senneurs est « irréversible », malgré la demande française de la réexaminer, a indiqué vendredi à l'AFP le porte-parole de la Commission européenne en charge de la pêche.

Mercredi 9 juin, la Commission avait fermé la pêche au thon rouge, 6 jours avant sa fermeture officielle prévue le 15 juin, en raison de l’atteinte des quotas (dans le JDLE)

Mais les pêcheurs français contestent cette décision, affirmant n'avoir réalisé que 62 % de leurs captures, selon l’AFP. Il resterait, selon eux, 240 tonnes à pêcher.

Jeudi 10 juin, le ministre français de l'agriculture et de la pêche, Bruno Le Maire, a sommé Bruxelles de lui fournir les preuves que les quotas français de pêche au thon avaient bien été atteints. A défaut, la France envisage de demander à la Commission deux jours de pêche supplémentaires pour les thoniers français.

« Pour les senneurs, cette décision est irréversible », a souligné Oliver Drewes, le porte-parole de la Commission. « Mais elle ne concerne pas les autres formes de pêche » artisanale, a-t-il insisté, selon l’AFP. La Commission devrait achever aujourd’hui de vérifier les données de pêche transmises par la France et engager des discussions avec Paris.

France nature environnement (FNE) rappelle, dans un communiqué de ce jour, que la priorité devrait être la lutte contre la pêche illégale. La Fédération d’associations appelle l’UE à appliquer sa décision de fermeture à toutes les flottilles de pêche, y compris  extracommunautaires.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus