Texas: Wal Mart ouvre un supermarché environnemental

Le 02 août 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
walmart
walmart

Wal Mart, le numéro un mondial de la distribution, a ouvert la semaine dernière un magasin expérimental. Les différentes technologies utilisées doivent permettre de diminuer l'impact des supermarchés sur l'environnement. Ce que contestent les associations environnementales.

Du parking à la production de froid: tout ou presque a été pensé en termes environnementaux lors de la construction du supermarché de McKinney, près de Dallas (Texas). «Nous voulions apprendre comment devenir un meilleur intendant de l'environnement, explique Tara Stewart, porte-parole environnement de Wal Mart, et comment nous améliorer dans le domaine de la durabilité.» Pour cela, de nombreuses technologies vont être testées dans le domaine de l'eau, une priorité pour l'Etat du Texas, mais aussi de l'énergie, des déchets, etc.

Dès le parking, les innovations sont là: au lieu de chaussées imperméables, Wal Mart a préféré des surfaces poreuses afin de redonner à la terre son rôle de filtre naturel pour l'eau. Le groupe américain espère ainsi réduire, voire éliminer, le recours aux systèmes de récupération des eaux de ruissellement. Autre atout: le sol, dont la température est basse, rafraîchit naturellement le parking. Toujours dans le même but, diminuer la température pour restreindre l'utilisation de la climatisation des véhicules, a été aménagé un espace où ont été introduits arbustes, plantes et rochers. Et les plantes (Eleocharis palustris, Tagetes lemonii, etc.) ont été choisies pour leur capacité à absorber les polluants émis par les véhicules, ce qu'on appelle la phytoremédiation.

Wal Mart n'a pas non plus hésité à investir dans les énergies renouvelables, en implantant une éolienne de 50 kilowatts sur le site du supermarché. Quant aux 4 installations de panneaux photovoltaïques, elles devraient produire environ 50.000 kilowattheures par an. D'autres idées, moins spectaculaires mais tout aussi efficaces, ont été réalisées: récupérer l'air chauffé par le système frigorifique pour réchauffer l'eau chaude sanitaire, peindre avec une surface réfléchissante le toit du supermarché pour renvoyer le rayonnement solaire, vendre le compost provenant des déchets alimentaires du supermarché, etc.

Tous ces efforts ne convainquent pas les associations environnementales qui luttent contre l'étalement urbain et la surconsommation. De son côté, Wal Mart, qui n'a pas voulu communiquer sur le coût de son nouveau supermarché, veut continuer dans cette voie. «Nous sommes en train de construire un nouveau supermarché expérimental à Aurora, dans le Colorado, indique Tara Stewart. Toutes les technologies testées qui permettent d'économiser de l'énergie, de l'argent et qui sont bonnes pour l'environnement, seront intégrées dans la conception des prochains magasins. Nous souhaitons aussi partager nos conclusions avec nos concurrents.»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus