Tests d’émission de CO2: les constructeurs craignent la réalité

Le 07 mai 2015 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
A quand les tests en conditions réelles?
A quand les tests en conditions réelles?

Les nouveaux tests d’émission des véhicules, voulus par la Commission européenne en conditions réelles, rencontrent une forte résistance des constructeurs automobiles européens. Leur objectif: reporter de trois ans l’entrée en vigueur des nouveaux protocoles d’essai.

 

Alors que Bruxelles propose de durcir les tests d’émission dès septembre 2017, les fabricants de voitures enfoncent de nouveau la pédale de frein. «Ce n’est pas envisageable avant le 1er janvier 2020», déclare d’emblée l’association européenne des fabricants automobiles (ACEA), regroupant notamment BMW, Volkswagen et Fiat Chrysler.

 

Première alerte en 2013

Les constructeurs ne tombent pourtant pas des nues. Le laxisme des tests actuels effectués en laboratoire a déjà été dénoncé en 2013 par Bruxelles, avec la publication d’un rapport montrant une surestimation de 30% des réductions d’émission de CO2 avancées par les fabricants. C’est pourquoi elle propose de rendre obligatoires les essais en conditions réelles (système WLTP).

A partir de ce 7 mai, des discussions entre les Etats membres et la Commission doivent décider des nouvelles techniques qui seront appliquées aux tests d’émission de CO2 ainsi que la date de leur entrée en vigueur.

 

Un tour de passe-passe

«Nous savons tous que les économies de carburant présentées par les constructeurs proviennent d’un tour de passe-passe réalisé lors de tests en laboratoire», rappelle Greg Archer, en charge des véhicules propres à l’association Transport & Environment.

Par ailleurs, l’industrie automobile a déjà obtenu une concession sur les nouvelles normes, avec le report à 2021 de l’entrée en vigueur complète du plafond de 95 grammes de CO2 par kilomètre pour les véhicules neufs. Les Etats membres ont désormais l’occasion d’exiger des tests rigoureux dès 2017. Mais rien ne permet d’assurer qu’ils vont la saisir.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus