Tesla inaugure sa Gigafactory

Le 05 janvier 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Gigafactory telle que la rêve Elon Musk.
La Gigafactory telle que la rêve Elon Musk.
Tesla

Le constructeur américain de voitures électriques a ouvert mercredi 4 janvier sa gigantesque usine de batteries. Hors normes, cet outil industriel devrait contribuer à réduire sensiblement leur prix et, peut-être, celui de l’électromobilité et du stockage domestique de l’électricité.

C’est une usine qui pourrait changer le monde. C’est du moins ce qu’en pense son concepteur, Elon Musk. Le bouillonnant patron du groupe Tesla a inauguré, ce mercredi 4 janvier, la Gigafactory. En cours de construction en plein désert du Nevada, ce gigantesque bâtiment doit, à terme, être la plus grosse unité de production de batteries lithium-ion du monde.

35 GWh de capacité annuelle

En vitesse de croisière, prévoit le groupe Tesla, elle produira 35 gigawattheures de capacité de stockage d’électricité par an. «C’est plus de batteries au lithium-ion par an qu'il n'en était produit dans le monde en 2013», indique-t-on chez Tesla. Nous n’en sommes pas encore là.

Une usine de 900.000 m2

Pour le moment, seul le tiers de la Factory est achevé, soit 300.000 mètres carrés, tout de même. Le constructeur de voitures électriques et de systèmes de production photovoltaïque ne prévoit pas son achèvement avant 2018. En attendant, quelques ateliers ont débuté la production: plus de 2.100 batteries ont été montées lors des semaines d’essai. Ce qui est très insuffisant pour répondre à la demande de l’industriel.

Objectif: 500.000 voitures électriques par an

Tesla entend, en effet, vendre 500.000 voitures électriques par an avant 2020: 7 fois plus qu’en 2015. Pour le moment, l’usine de la banlieue de Reno ne produit que des batteries utilisables dans les systèmes statiques, pour le stockage d’électricité d’origine photovoltaïque produite à domicile, par exemple. Les batteries pour véhicules sont encore réalisées par Panasonic.

Nécessité fait donc loi de bâtir au plus vite les 600.000 m2 d’ateliers supplémentaires. Ce n’est qu’à ce prix que le constructeur pourra se lancer dans la production de masse de systèmes de batteries compétitifs (30% moins chers qu’actuellement) pour ses voitures et ses Powerpack solaires.

Une fois achevée, la toiture de la Gigafactory sera totalement couverte de panneaux photovoltaïques. Mais l’essentiel de son alimentation électrique sera fourni par une ferme éolienne



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus