Terres excavées: les plateformes de recyclage ont leur label

Le 02 juillet 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Un label sur mesure pour les chantiers du Grand Paris
Un label sur mesure pour les chantiers du Grand Paris
DR

Le label Recyterre a été lancé, ce 2 juillet, par la Fédération des entreprises du recyclage (Federec) et le Syndicat des entreprises de déconstruction, dépollution et recyclage (Seddre). Il vise les plateformes de recyclage de terres excavées non dangereuses.

 

Les travaux du Grand Paris ont précipité les choses. Avec 45 millions de tonnes de déchets de chantier générés d’ici à 2030, la valorisation des terres excavées s’est imposée. A côté des boues, non valorisables, générées par les tunneliers, les terres issues du terrassement sont en effet recyclables à hauteur de 30% selon Federec, principalement pour le remblaiement et l'aménagement paysager.

Elaboré par le cabinet d’étude EODD, le label Recyterre s’intéresse, au-delà du respect de la réglementation, à la gestion des flux de matériaux entrants et sortants, à la qualité du produit commercialisé et aux process industriels.

Selon Federec, l’opération de valorisation des terres non dangereuses consiste, a minima, à réaliser mécaniquement la séparation des blocs, leur criblage, leur lavage et éventuellement leur traitement à la chaux.

Le label est décerné à l’issue d’un audit sur site par une structure agréée par les partenaires du label, Federec et Seddre. Une trentaine de plateformes peuvent y prétendre en Ile-de-France.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus