TEPCV: Lecornu racle les fonds de tiroir

Le 15 novembre 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une rallonge, insuffisante, de 75 millions d'euros, est accordée aux territoires à énergie positive
Une rallonge, insuffisante, de 75 millions d'euros, est accordée aux territoires à énergie positive

Sébastien Lecornu a annoncé, le 14 novembre, une rallonge budgétaire de 75 millions d’euros pour les territoires à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV). Une annonce insuffisante pour mettre en œuvre la transition au niveau des collectivités.

 

Le compte n’y est pas. Alors qu’il manque 350 M€ pour financer les 500 territoires à énergie positive lancés par l’ancienne ministre de l’écologie Ségolène Royal, le secrétaire d’Etat Sébastien Lecornu a consenti à débloquer une maigre enveloppe de 75 M€, à l’occasion du projet de loi de finances rectificative. Interrogé à l’Assemblée nationale, Sébastien Lecornu a précisé qu’il «répondait aux premières urgences sur les projets engagés».

Pour mémoire, une circulaire du ministère de la transition écologique avait mis le feu aux poudres en septembre dernier. Révélée par l’association de collectivités Amorce, elle notait que les TEPCV n’étaient financés qu’à hauteur de 400 M€ pour 750 M€ d’engagements et demandait aux préfets d’abandonner les conventions affichant une irrégularité procédurale, comme l’absence d’un vote par l’assemblée délibérante de la collectivité.

Pendant ce temps, le débat sur les futurs contrats de transition écologique se poursuit au sein de la Conférence nationale des territoires. Sans garantie quant à leur financement.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus