Téléphonie mobile: un risque sanitaire exclu

Le 01 septembre 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une étude publiée dans le British journal of cancer (groupe Nature) montre que l'utilisation d'un téléphone mobile n'augmente pas le risque de neurinome du nerf acoustique, une tumeur bénigne, quel que soit le nombre d'heures cumulées passées en ligne, du nombreou de coups de téléphone, etc. Les chercheurs britanniques, danois, finlandais, français, norvégiens et suédois ont interviewé 678 personnes atteintes d'une neurinome du nerf acoustique et 3.553 cas témoins. Si l'étude suggère une absence de risque de cette affection pour les 10 premières années d'utilisation, une hausse du risque après cette période ne doit pas être écartée, selon les chercheurs.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus