- 

Téhéran: impacts sanitaires de la pollution

Le 13 décembre 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Selon l'AFP, la pollution atmosphérique qui sévit à Téhéran (Iran) depuis une semaine entraîne pour les habitants des maux de tête, des problèmes respiratoires et des nausées. Les principaux rejets en cause sont le monoxyde de carbone (CO) et les particules émis par les véhicules vieillissant qui roulent dans la capitale. Les services d'urgence de la ville ont annoncé avoir traité plus de 1.100 patients pour problèmes respiratoires dans la semaine écoulée. Se référant à certaines études scientifiques, un expert iranien interrogé par l'AFP, Hassan Laghaï, estime même que c'est la pollution qui provoque les nombreuses altercations constatées entre automobilistes. Pourtant, à part des restrictions provisoires et ponctuelles de circulation automobile, aucun programme ambitieux n'est annoncé par le gouvernement pour mettre fin à cette pollution importante qui se produit environ 100 fois par an.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus