Techenviro: une initiative transfrontalière

Le 09 février 2006 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

A l'initiative de collectivités locales françaises et belges, Techenviro est un programme d'accompagnement et d'aide aux PME qui souhaitent faire le bilan environnemental de leur site. Objectif: améliorer les pratiques, voire utiliser de nouvelles technologies plus propres.

Les actions de sensibilisation des PME industrielles et commerciales se poursuivent en France avec un programme, Techenviro. Sa particularité: il est transfrontalier et concerne la France et la Belgique. Cofinancé par Interreg III (1), le conseil régional de Champagne-Ardenne, le conseil général des Ardennes et la région wallonne, il concerne les départements du Nord, du Pas-de-Calais, de l'Aisne, des Ardennes, de la Somme et de l'Oise pour la France, les provinces du Hainaut, de Namur et du Luxembourg pour la Wallonie et les provinces de la Flandre occidentale et orientale. Techenviro a pour vocation d'aider les entreprises à faire un bilan environnemental afin qu'elles puissent mieux percevoir l'impact de leurs activités. Après un état des lieux du site, une analyse et une comparaison des résultats avec la législation en vigueur en Europe, le programme propose de nouvelles méthodes de travail et l'utilisation de nouvelles technologies propres. Il intervient aussi sur la phase de montage de dossiers de financement. Un autre axe de travail de Techenviro consiste à organiser des journées thématiques destinées aux chefs d'entreprise et responsables environnement afin de mieux répondre aux besoins identifiés chez les industriels français et belges.

Ce programme est aidé par 2 centres de ressources technologiques: le centre régional d'innovation et de transfert de technologie (Critt MDTS), basé à Charleville-Mézières, spécialiste des effluents solides et liquides et des technologies propres dans les secteurs de traitement de surface, de production et d'élimination des déchets; et le centre de ressources technologiques en chimie (Certech) basé à Seneffe (Belgique) dont les travaux portent sur les effluents gazeux et les odeurs. Une complémentarité dont a pu bénéficier l'entreprise Rotoplus, qui fabrique des pièces en polyéthylène à Tournes (Ardennes) pour des clients tels que Nexans, Canon ou Electrolux. En 2005, Rotoplus a intégré le programme afin de mieux connaître les effluents de son activité, puisque la technique de roto moulage qu'elle utilise dégage des gaz dans l'atelier ainsi qu'à l'extérieur. Le Certech a prélevé et analysé les effluents et le Critt MDTS a comparé les résultats avec les exigences réglementaires. Un bilan plutôt positif pour le chef d'entreprise, qui a pu constater qu'il n'existait pas d'impact sur ses salariés, et qui a mis en place un système d'extraction des gaz caloriques respectueux de l'environnement.



(1) Initiative lancée en 1990 pour développer la coopération transfrontalière afin de sortir certaines régions de leur isolement. Interreg III (France-Wallonie-Flandres) compte 38 projets pour un montant de 10 millions d'euros, dont le Fonds européen de développement régional (Feder) finance près de la moitié.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus