Fiscalité climatique : la colère monte

Le mercredi 10 juillet 2019 à 17h 08 par Victor Miget
Le produit de l'écocontribution du secteur aérien et la réduction d'avantages fiscaux sur le gasoil routier rapportera environ 320 M€ par an. Ce qui comblera en partie le déficit de l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (570 M€).
Le produit de l'écocontribution du secteur aérien et la réduction d'avantages fiscaux sur le gasoil routier rapportera environ 320 M€ par an. Ce qui comblera en partie le déficit de l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (570 M€).

La mise en place d’une «écoparticipation» du secteur aérien et la réduction de l’avantage fiscal sur le gazole pour le transport routier ne font pas l’unanimité. La levée des boucliers ne s’est pas fait attendre.

 

Extrait : Départ de feu. Elisabeth Borne avait annoncé, mardi 9 juillet, une «écoparticipation» de 1,50 à 18 € sur les billets d'avion pour les vols au départ de la France et une réduction de l’avantage fiscal sur le gasoil pour le...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus