Suspension des importations de cerises traitées au diméthoate

Le 23 avril 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
L'utilisation de produits à base de diméthoate reste autorisée dans l'Union européenne
L'utilisation de produits à base de diméthoate reste autorisée dans l'Union européenne

 

 

 

 

Pour la quatrième fois consécutive, la France fait jouer sa clause de sauvegarde nationale pour interdire, pendant un an, toute importation de cerises fraîches provenant d’un pays où l’utilisation d’un produit à base de diméthoate est autorisée pour le traitement des cerisiers. L’introduction de cerises cultivées en agriculture biologique reste possible.

Controversé, cet insecticide reste autorisé dans l’Union européenne. Il est notamment utilisé par des producteurs autrichiens, croates, turcs, argentins et chiliens pour lutter contre le moucheron asiatique (Drosophila suzukii). La France a de nouveau demandé à la Commission européenne, le 3 avril dernier, d’interdire son utilisation sur les cerisiers au nom d’un risque sérieux, y compris aigü, pour la santé humaine.

 

« Risques inacceptables »

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) avait retiré du marché, le 1er février 2016, deux produits chimiques contenant du diméthoate au nom de «risques sanitaires inacceptables» pour les travailleurs associés à la culture de choux, oliviers et rosiers. L’agence relevait aussi des «risques inacceptables» pour les oiseaux et mammifères liés à ces usages. Non saisie sur les risques associés à la production de cerises, elle ne s’était pas prononcée.

 

 

 

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus