Surveiller sa consommation d’eau

Le 05 octobre 2005 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Les services en matières de suivi de la consommation d'eau se développent comme le prouve l'offre d'une société spécialisée dans la télégestion à partir d'un système intranet.

La consommation d'eau devient un enjeu important, non seulement pour les collectivités locales mais aussi pour les industriels qui sont toujours à la recherche de réduction de coûts. Alors que le 23 août, la Lyonnaise des eaux et la Générale des eaux annonçaient avoir mis au point un système de relevés à distance des compteurs d'eau consultables sur internet pour les particuliers dans quelques villes tests, la surenchère se poursuit. La société Alyane, spécialiste des automatismes de réseaux, propose aux industriels un service de télégestion hébergé, notamment à ceux qui sont de grands consommateurs d'eau comme la chimie, la pharmacie, l'agroalimentaire ou le traitement de surface.

Il s'agit de consulter des informations à partir des données relevées sur les capteurs installés sur les réseaux d'eau potable et d'assainissement grâce à un système intranet et avec un code personnel, les informations étant stockées sur un serveur central qui se trouve chez le prestataire. Il peut rendre compte des niveaux d'eau potable à partir d'appareils situés aux abords de la nappe, de forages ou de réservoirs, d'eau usée, du débit, de la qualité et des défauts de fonctionnement des organes. «Ce système permet surtout une mutualisation des coûts pour nos clients. En outre, c'est 5 à 6 fois moins cher que le relevage traditionnel qui consiste à envoyer 2 personnes relever les capteurs d'eau à des endroits parfois dangereux», affirme Bruno Guigue, responsable commercial chez Alyane. Le prix varie ensuite en fonction du nombre de sites et d'informations à collecter.

Ce service donne ainsi la possibilité de repérer les fuites éventuelles, de s'assurer de la collecte des eaux usées et de l'approvisionnement. Il peut également fournir d'autres types de données comme le pH, dont une variation peut être révélatrice d'un problème de process. La société n'est pas pour autant une société de conseils sur les façons de réduire sa facture d'eau, elle offre simplement un panorama des données de consommation. «Mais le système est suffisamment souple pour prendre en compte toutes les données mises sur le réseau. C'est un système plus personnalisé que la gestion proposée par les compagnies des eaux traditionnelles», poursuit Bruno Guigue. En effet, la Lyonnaise et la Compagnie générale des eaux ne proposent pas ce type d'outil même si elles disposent de systèmes de télégestion.

Leur utilisation n'est pas mise directement à disposition de leurs clients. «La télégestion nous permet simplement de garantir la surveillance des installations confiées par délégation, voire de sortir de notre mission de service public pour proposer aux industriels des prestations plus interactives de gestion de la consommation d'eau», explique Bertrand Gossot, responsable du développement industriel pour la région Est de la Générale des eaux. Depuis un an, Alyane déclare avoir une centaine de projets en cours.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus