Sûreté nucléaire: la NRC critiquée

Le 18 mars 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

La Nuclear Regulatory Commission (NRC) est sous les feux de la rampe. Au Japon, pour son action de coordination de l’aide américaine apportée aux sauveteurs japonais qui tentent de reprendre le contrôle de la centrale de Fukushima Dai Ichi. Aux Etats-Unis, en étant la cible de critiques féroces émises par l’Union of Concerned Scientists (UCS).

 

Dans un rapport publié jeudi 18 mars, l’association de scientifiques passe à la loupe la réponse apportée par le régulateur de la sûreté nucléaire à 14 incidents survenus l’année passée.

 

Si elle reconnaît l’efficacité des inspecteurs de la NRC, l’UCS estime néanmoins qu’à plusieurs reprises ces derniers ne se sont pas montrés à la hauteur. Dans la centrale d’Indian Point, l’UCS affirme que, informés depuis 1993 d’une fuite d’un liner, les gendarmes du nucléaire n’ont pas réagi.

 

L’association estime que la NRC devrait aussi surveiller particulièrement Progress Energy, dont 4 des 5 tranches ont été le siège d’incidents, l’an dernier.  



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus