Surcoût de l’éolien: le SER répond à l’Institut Montaigne

Le 19 septembre 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’étude avait fait du bruit. Le 21 juillet dernier, l’Institut Montaigne publiait une étude (1) sur le surcoût lié au développement de l’éolien en France. Le «think tank» patronal tablait sur une dépense annuelle de 2,5 milliards d’euros par an à l’horizon 2020.

Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) avait peu réagi à cette étude. Il vient de publier, avec sa branche éolienne France énergie éolienne (FEE), une étude de 20 pages sur le sujet qui répond point par point à l’étude de l’Institut.

Intitulée «Pour en finir avec les contre-vérités sur le coût de l’énergie éolienne», l’étude du SER insiste sur plusieurs points, notamment: le potentiel de développement de l’éolien off-shore, la dégressivité du mégawattheure éolien d’ici 2020, les économies de CO2 réalisées et la hausse du cours des combustibles fossiles.

Au final, l’atteinte de l’objectif de 20.000 mégawatts (MW) éoliens terrestres devrait représenter un gain net de 1,2 milliard d’euros par an en 2020, affirme le SER.

(1) Voir l’article du JDLE «Eolien: l’Institut Montaigne chiffre son surcoût à un milliard»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus