Suisse: référendum sur le bruit des avions militaires

Le 04 mars 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'initiative «Contre le bruit de jets militaires en temps de paix» lancée par l'écologiste suisse Franz Weber a échoué. Soumise au vote des différents cantons du pays, elle a été rejetée à 68,1%. Un article du quotidien Le Temps précise que les trois cantons où se trouvent les aérodromes militaires (Vaud, Berne et Valais) ont voté non à l'interdiction des exercices des avions de type F/A-18 et F-5 dans les zones de détente en temps de paix, alors que certaines communes riveraines, comme la ville de Sion, ont voté oui. «Pour beaucoup, interdire les vols militaires dans les seules régions touristiques revenait, compte tenu de l'exiguïté du territoire, à exclure l'ensemble des survols militaires en Suisse», explique Le Temps. Ainsi, le ministre suisse de la défense, Samuel Schmid, a souligné «l'importance des vols d'entraînement afin de garantir la souveraineté et la sécurité de l'espace aérien suisse», tout en reconnaissant que la population en supporte les conséquences. Selon lui, l'armée poursuivra la recherche de solutions, comme celle de fermer les pistes en juillet.

De son côté, Franz Weber estime que le bruit des avions de combat affecte le tourisme et l'hôtellerie qui «subissent des baisses de fréquentation, dans les hôtels haut de gamme comme dans les campings, dans les petits comme dans les grands restaurants et cafés.» De plus, «les habitants subissent les vrombissements sourds des avions de combat en permanence, jusqu'à  230 jours par an.»




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus