Suisse: forte hausse du coût du démantèlement du nucléaire

Le 15 décembre 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
BKW devra fermer Mühleberg  en 2019.
BKW devra fermer Mühleberg en 2019.
BKW

Ce n’est pas seulement en Belgique que gonfle la facture du démantèlement des centrales nucléaires. Le même phénomène se propage à la Suisse.

 

Ce jeudi 15 décembre, la commission suisse  pour le fonds de désaffectation et le fonds de gestion des déchets (Stenfo) a présenté une nouvelle estimation du coût de la fermeture des 5 réacteurs en service dans la Confédération. Réalisée par Swissnuclear, l’étude estime désormais à 22,8 milliards de francs (21,2 milliards d’euros) le coût du démantèlement des centrales et de stockage des déchets et des combustibles usés. Soit 10% de mieux qu’en 2011, année de publication de la dernière estimation.

Les déchets sont les plus chers

Environ 19,2 Md CHF (+9%) devront être consacrés au traitement et au stockage des déchets et des combustibles. Le fonds dédié sera abondé (à 94%) par les exploitants de centrales et par l’Etat suisse. La Confédération versera 1,2 Md CHF. Le gonflement du devis est imputable aux retards rencontrés dans la mise en service du futur centre de stockage souterrain de Würenlingen.

La prairie verte

Même s’il progresse de 13% en 5 ans, le montant de la facture du démantèlement est moins élevé que celui des déchets: 3,6 Md CHF (3,3 Md€). L’inflation est imputable au choix probable que feront les propriétaires: un démantèlement total des installations avec restauration du terrain. Ce que l’on appelle en Suisse la ‘prairie verte’. Plus de la moitié du fonds a déjà été payé par les électriciens.

Les hypothèses et les calculs de Swissnuclear seront vérifiés par une commission indépendante avant d’être amendés ou validés par le ministère chargé de l’énergie (Detec), probablement en 2018.

Les Forces motrices bernoises (BKW) et Axpo sont en première ligne. BKW devra fermer le réacteur de Mühleberg (335 MWe) dans trois ans. Dans un communiqué, l’électricien de la capitale confédérale affirme avoir déjà provisionné les 3,06 Md CHF nécessaires (+9%) au financement de la ‘post-exploitation’ et de la ‘désaffectation de la centrale’, ainsi que pour la gestion des déchets radioactifs. Pour mettre hors service ses deux tranches de Beznau, Axpo devra investir 5,6 Md CHF: un chiffre en hausse de 6%.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus