Suez se régionalise et se diversifie

Le 03 décembre 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
6 nouvelles entités régionales et un nouveau département dédié aux solutions intelligentes
6 nouvelles entités régionales et un nouveau département dédié aux solutions intelligentes

Le groupe Suez se réorganise autour de nouvelles entités régionales et de nouveaux secteurs, dont les solutions intelligentes pour l’agriculture et la qualité de l’air.

 

Le groupe spécialisé dans le traitement de l’eau et des déchets comptera, à partir du 1er janvier 2020, six nouvelles entités régionales : France, Amérique du Nord, Asie-Australie-Inde, Afrique-Moyen-Orient-Asie centrale, Europe du Nord, et Amérique latine-Europe du Sud. Selon son communiqué diffusé le 2 décembre, il se divisera en deux « business units » : Water Technologies & Solutions d’un côté, Smart & Environmental Solutions de l’autre, avec la volonté de développer des solutions intelligentes en matière d’agriculture et de qualité de l’air.  En septembre dernier, le groupe français avait présenté de nouveaux dispositifs de captation du CO2 et de polluants atmosphériques (NO2 et PM10).

 

Un milliard d’économies

Nouveau directeur général, Bertrand Camus, avait annoncé en octobre un plan stratégique visant à conquérir des marchés et accroître la rentabilité du groupe en s’appuyant sur une série de cessions et acquisitions. Objectif : réaliser un milliard d’euros d’économies d’ici à 2023. L’opération est confiée à Jean-Marc Boursier, directeur général adjoint en charge des opérations (aussi à la tête de l’entité française) et Julian Waldron, en charge des finances.  Le président Jean-Louis Chaussade quittera quant à lui son poste en mai prochain.

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus