Sucres ajoutés : un poids pour la société ?

Le 15 avril 2011 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

Une équipe américaine a constaté un parallèle entre la consommation de sucres ajoutés et la hausse de poids observée dans la population américaine depuis 30 ans, a annoncé l’American Heart Association (AHA) dans un communiqué.
Menée sur des adultes de Minneapolis ayant participé à l’étude Minnesota Heart, l’étude de Huifen Wang et ses collègues (School of Public Health at the University of Minnesota) révèle une hausse continue de la consommation de sucres ajoutés depuis 1980.
Sur la période 2007-2009, ces additifs constituaient 15,3% du total énergétique absorbé par les hommes, soit une hausse de 37,8% par rapport à la période 1980-1982. L’augmentation est aussi marquée chez les femmes (+35,4%), mais la contribution calorique des sucres ajoutés demeure moindre (13,9% sur 2007-2009).
Or cette évolution s’accompagnait d’une hausse moyenne de l’indice de masse corporelle (IMC) (1), chez les femmes comme chez les hommes : chez ces derniers, il est passé d’une moyenne de 26,7 à 29,4 kg/m2 entre 1980 et 2007.
Si le parallèle est évocateur, reste à démontrer qu’il existe un lien de causalité entre les deux phénomènes. « Il est probable que d’autres facteurs contribuent aussi à cette augmentation, mais les pouvoirs publics devraient d’ores et déjà recommander de limiter la consommation de sucres ajoutés », commente Huifen Wang, dans le communiqué de l’AHA.
Alors que la ration alimentaire d’un adulte est comprise entre 2.000 et 3.000 kilocalories (kcal) par jour (selon le poids et l’activité physique), la dose quotidienne de sucres ajoutés ne devrait pas dépasser 100 kcal chez les femmes, 150 kcal chez les hommes, conseille l’AHA.
(1) L’IMC, exprimé en kg/m2, est une mesure du poids rapportée à la surface corporelle. La surcharge pondérale est caractérisée au-dessus de 25 kg/m2, l’obésité au-delà de 30 kg/m2.


Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus