Substances dans l’environnement: nouvelles limites de qualité

Le 22 avril 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris) publie une mise à jour, au 1er décembre 2007, de la «synthèse des valeurs réglementaires pour les substances chimiques, en vigueur dans l’eau, l’air et les denrées alimentaires en France au 1er décembre 2006», compte tenu des évolutions réglementaires françaises sur la qualité des milieux.

D’après le document, les substances chimiques concernées sont généralement «présentes sur les sites pollués par d’anciennes activités industrielles ou artisanales», ou «rejetées par des installations industrielles en fonctionnement». Les milieux réglementés pour lesquels des seuils existent sont l’eau, l’air intérieur et extérieur, les denrées alimentaires et les aliments pour animaux.

Exemple d’évolution: la mise en adéquation avec le texte de la directive-cadre sur l’eau (DCE) européenne a abouti à la modification de la limite de qualité du baryum pour les eaux destinées à la consommation humaine, qui a été élevée à 700 microgrammes par litre (μg/l) alors qu’elle n’était que de 100 μg/l auparavant. Au contraire, pour les eaux douces superficielles du groupe A1 (soumises à un traitement physique simple et à une désinfection) utilisées pour la production d’eau destinée à la consommation humaine, cette valeur a été abaissée de 700 à 100 μg/l.

L’Ineris précise que la synthèse sera remise à jour en janvier 2009 en fonction des modifications réglementaires.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus