Stress : seules 26 % des entreprises de l’UE actives

Le 04 juin 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Malgré une majorité (79 %) de cadres européens préoccupés par le stress lié au travail, moins d'un tiers des entreprises (26 %) ont mis en place des procédures pour y remédier, selon les premiers résultats d’une enquête publiés le 3 juin par l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (Osha).

 

L'enquête européenne des entreprises sur les risques nouveaux et émergents (Esener) a porté sur 36.000 entretiens de cadres et délégués à la santé et à la sécurité d’établissements privés et publics, d’au moins 10 salariés (hors secteurs de l’agriculture, de la sylviculture et de la pêche) dans 31 pays (UE-27, Croatie, Norvège, Suisse et Turquie) au printemps 2009.

 

Autre résultat : la préoccupation liée au stress serait particulièrement forte dans le secteur sanitaire et social (91 %) et dans l'éducation (84 %). Les principaux obstacles à la prise en considération des questions de santé et de sécurité sont le manque de ressources (36 %) et le manque de prise de conscience (26 %). L'association des salariés serait en revanche un facteur-clé dans la gestion des risques psychosociaux, en particulier dans les petites entreprises. Ces dernières ont également besoin d'appuis techniques et de conseils.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus