Stress: la liste «rouge» des entreprises mise au placard

Le 08 avril 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le nouveau ministre du travail, Eric Woerth, s'est déclaré défavorable à la publication des listes des entreprises «mauvaises élèves» en matière de prévention du stress au travail, selon l’AFP du 6 avril.

Le classement des entreprises de plus de 1.000 salariés ayant ou non signé l’accord interprofessionnel sur le stress avait été publié le 18 février par son prédécesseur, Xavier Darcos (1). Seules 20% étaient en liste «verte». Les listes des entreprises «mauvaises élèves» avaient toutefois été retirées, dès le lendemain (2), après que plusieurs entreprises eurent dénoncé la méthode du «name and shame» (nommer et faire honte)… Une mise à jour aurait dû être effectuée ce mois-ci.

Eric Woerth a cependant indiqué qu’il ne mettrait pas «le volet des risques psycho-sociaux de côté, bien au contraire». Il fera connaître prochainement ses intentions en matière de lutte contre le stress au travail, selon l’AFP.

 




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus