Stratégie pour la biodiversité: bilan mitigé à mi-parcours

Le 26 mai 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le ministère chargé de l’environnement a présenté lors de la journée mondiale de la biodiversité le 22 mai le deuxième rapport sur la mise en œuvre de la stratégie nationale pour la biodiversité adoptée en 2004, qui contient 10 plans d’action sectoriels. «Le rapport 2007 fait le point de l’avancée des chantiers destinés à inverser l’érosion de la biodiversité d’ici 2010, comme à valoriser les territoires par une gestion concertée et contractualisée du patrimoine naturel. Beaucoup reste à faire, mais l’engagement français, renforcé lors du Grenelle de l’environnement est déjà important», a déclaré le ministre d’Etat chargé de l’environnement Jean-Louis Borloo. Selon lui, le budget alloué à cette tâche a été augmenté de plus de 30% en 2008.

Le Comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) note certes des avancées, mais juge le bilan encore insuffisant. Afin d’atteindre l’objectif de 2010, il préconise ainsi «une action politique urgente et renforcée avec l’intégration des engagements pris dans le cadre du Grenelle de l’environnement et l’attribution de moyens financiers et humains nouveaux, clairement identifiés au sein de chaque ministère». Dans son communiqué, il cite les exemples des plans Patrimoine naturel, Action internationale et Forêt comme progressant «relativement bien», alors que les plans Urbanisme et Infrastructures «avancent très peu car la biodiversité est vécue encore comme une contrainte imposée».

La France fait partie des 150 pays ayant ratifié la convention sur la diversité biologique en 1992.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus