Strasbourg rêve d’un périphérique pour vélos

Le 19 février 2013 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Tous points de la Communauté Urbaine de Strasbourg sera à moins de 30 minutes grâce au nouveau maillage de pistes cyclables.
Tous points de la Communauté Urbaine de Strasbourg sera à moins de 30 minutes grâce au nouveau maillage de pistes cyclables.
Olivier Razemon

Alors que le périph’ parisien fête ses 40 ans dans la grisaille, le bruit et la pollution, Strasbourg vient d’annoncer qu’elle souhaitait également se doter d’une ceinture routière. Sauf que c’est la petite reine qui sera la star de la «toile d’araignée» de bitume que Roland Ries –le maire socialiste- veut voir construire d’ici 2020 autour de l’agglomération. Trois rocades vont venir «aspirer» les cyclistes venus des communes alentour, qui seront reliées au centre-ville par neuf «autoroutes à vélo» concentrées vers les points stratégiques de l’hyper-centre, comme la gare.

 

130 kilomètres de pistes cyclables nouvelles devraient voir le jour d’ici 2025, pour un budget alloué de 950.000 euros. Une vitesse de 20 km/h sera garantie sur ces itinéraires, plaçant le centre historique à 30 minutes de tous les endroits concernés par les nouvelles infrastructures. Le dispositif sera praticable 24 heures sur 24, 365 jours par an, et éclairé par système de détection. «Si on veut atteindre l’objectif fixé de passer de 8 à 16 % de part modale pour le vélo dans la CUS en 2025, il y a nécessité à changer de logique dans les aménagements», explique Alain Jund, le vice-président de la communauté urbaine en charge de la politique cyclable. Peut-on relever un tel défi?

 

Dans cette agglomération, qui ne connaît pas la pente, 70% des déplacements concernent des trajets de moins de 3 kilomètres. En proposant une meilleure accessibilité des points stratégiques de la ville, en hiérarchisant autrement les modes de déplacement (piéton, vélo, transports en commun, voiture) ou en améliorant les aménagements, les élus strasbourgeois espèrent convaincre les indécrottables automobilistes alsaciens de lâcher, au moins de temps en temps, le volant.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus