Strasbourg perd son incinérateur

Le 07 juin 2016 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'incinérateur fermera ses portes en septembre 2016 pour désamiantage
L'incinérateur fermera ses portes en septembre 2016 pour désamiantage

A partir de septembre 2016, le désamiantage de l’usine d’incinération de Strasbourg va chambouler, pendant deux ans et demi, le traitement habituel des déchets ménagers. L’occasion pour l’eurométropole, présidée par le socialiste Robert Herrmann, de revoir sa politique Déchets.

 

Gérée depuis 2010 par Sénerval, une filiale de Séché Environnement, l’usine d’incinération de Strasbourg appartient à l’agglomération. C’est donc à la collectivité que revient la tâche de piloter, et de financer, les travaux de désamiantage.

La facture s’annonce d’ores et déjà salée au regard des premiers montants divulgués lors de la délibération adoptée le 3 juin par le conseil de l’eurométropole. Soit 21,7 millions au bas mot, pour couvrir les frais du délégataire pour la période 2015-2016. Ce qui comprend surtout les coûts des détournements de déchets (180.000 tonnes en 2015), les pertes d’exploitation, et les coûts techniques liés à l’intervention en présence d’amiante. A ce montant, il faudra ajouter la hausse de la redevance versée par l’agglomération à Sénerval (3,72 € HT par tonne incinérée) et les travaux de désamiantage évalués entre 15 et 20 M€.

Pour l’heure, Robert Hermann a promis, lors d’une conférence de presse, que le montant de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (Teom) n’augmenterait pas. Mais cette hypothèse ne semble viable qu’avec une réduction très significative de la production des déchets ménagers. Ce que n’a pas précisé le conseil de la métropole.

Interrogée sur les mesures envisagées en matière d’exportation comme de prévention, l’agglomération n’a pas non plus répondu à notre demande.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus