Stocamine: le Haut-Rhin fait appel

Le 05 juillet 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
La bataille judiciaire se poursuit
La bataille judiciaire se poursuit
DR

La présidente du conseil départemental du Haut-Rhin a annoncé faire appel de la décision du tribunal administratif de Strasbourg de maintenir, pour une durée illimitée, le stockage souterrain des déchets industriels dangereux sur le site de Stocamine à Wittelsheim (Haut-Rhin).

Brigitte Klinkert (DVD) en appelle une nouvelle fois au ministre de la transition écologique François de Rugy. Dans un courrier lui annonçant sa décision de faire appel, elle l’exhorte à « faire le maximum afin d’accélérer les conclusions de l’étude concernant le déstockage partiel des déchets de Stocamine ». Une étude lancée en février dernier«Tout mois perdu complique le déstockage complémentaire des déchets en raison de l’affaissement des galeries minières», a-t-elle ajouté.

Le conseil départemental avait déposé ce recours aux côtés de la région Grand Est, la commune de Wittelsheim et l'association Alsace Nature, demandant l'extraction des déchets au nom du "principe de précaution". Ils craignent une pollution de la nappe phréatique d'Alsace, l'une des plus grandes d'Europe.

Installé depuis 1999 sur le site d’une ancienne mine de potasse pour stocker des déchets industriels dangereux, Stocamine a connu un incendie en 2002 qui a stoppé son activité. Depuis lors, le sort des 44.000 tonnes de déchets enfouis à 500 mètres sous terre n’est toujours pas réglé. 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus