Stavros Dimas dévoile la stratégie européenne pour Montréal

Le 05 octobre 2005 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le 3 octobre, le commissaire européen à l'environnement, Stavros Dimas, a révélé la position de négociation européenne sur l'après-Kyoto, en vue des négociations sur le climat à la COP-11 de Montréal du 28 novembre au 9 décembre. L'Union européenne (UE) se battra pour inclure tous les pays dans l'accord, y compris les pays en développement. Ensuite, tous les gaz à effet de serre (GES) et tous les secteurs émetteurs devront faire partie de l'accord, y compris l'aviation, le transport maritime et la sylviculture. L'UE veut également encourager les accords internationaux ou régionaux de recherche et développement (R&D). Bruxelles veut un système mondial d'échange de droits d'émission. Enfin, il faut mettre sur pied des politiques d'adaptation aux changements climatiques. Stavros Dimas a par ailleurs annoncé que la Commission européenne va passer en revue la première phase de son Programme européen contre les changements climatiques lors d'une conférence à Bruxelles le 24 octobre.


Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus