Statistiques européennes sur les déchets

Le 03 juin 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

A l'occasion de la Semaine verte 2005, organisée par la Direction générale de l'environnement de la Commission européenne, Eurostat a publié des indicateurs environnementaux, notamment en matière de déchets municipaux.

En 2003, chaque Français a généré en moyenne 561 kilogrammes de déchets contre 489 en 1995. C'est plus que la moyenne des 25 Etats membres (534 kg), mais moins que la moyenne des 15 premiers Etats membres (577 kg). Les pays qui produisent le plus de déchets sont l'Irlande (732 kg), Chypre (724 kg) et le Danemark (675 kg). On trouve parmi les meilleurs élèves la Pologne (260 kg), la Lituanie (263 kg) et la République tchèque (280 kg), qui avec la Slovénie (451 kg) et la Slovaquie (319 kg) ont même produit moins de déchets par habitant qu'en 1995. Dans l'Europe, seule la Belgique réussit cet exploit, passant de 455 kg par habitant en 1995 à 446 kg.

L'Office statistique des Communautés européennes (Eurostat) revient aussi sur le traitement réservé aux déchets municipaux. Depuis 1995, la France a vu la part de la mise en décharge diminuer, chutant de 44,8 à 38,1% en 2003, ainsi que l'incinération, passant de 37,4 à 33,7%. La situation française apparaît très différente de celle de ses voisins. Globalement, le taux de mise en décharge a baissé dans tout l'Union entre 1995 (64,3%) et 2003 (48,9%). Toutefois, la Lituanie et Malte utilisent uniquement la mise en décharge, talonnés par la Pologne (96,5%) et la Grèce (91,8%). Au contraire, les Pays-Bas (2,7%), le Danemark (5%) et la Belgique (12,6%) ont très peu recours à cette filière.

Du côté de l'incinération, la situation apparaît tout aussi contrastée. Son utilisation a plutôt augmenté au sein des 25, passant de 14,9% en 1995 à 17,2. Mais dans les pays qui ont le plus recours à l'incinération, le Danemark(53,8%), la Suède (45%), le Luxembourg (41,6%), la Belgique (35,7%) ainsi que la France, seuls le Danemark et la Suède incinèrent plus qu'en 1995. La hausse de la part de l'incinération est surtout due au Portugal qui est passé d'un taux nul à 21,7%, de la République tchèque (de 0 à 13,9%) et des Pays-Bas (de 25,3 à 32,9%).




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus