«Souriez, vous êtes thermographiés»

Le 24 janvier 2007 par Bérangère Lepetit
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Après Dunkerque (Nord) en 2004 ou Marseille (Bouches-du-Rhône) en 2006, c'est au tour de la capitale champenoise d'ausculter ses bâtiments pour lutter contre le gaspillage d'énergie. Du 23 au 26 janvier 2007, un hélicoptère survolera Reims (Marne) à une altitude de 400 à 500 mètres pour prendre 20.000 images de l'agglomération. Objectif: effectuer une thermographie aérienne de la ville grâce à une caméra à infrarouge située sur l'appareil et capable de détecter les déperditions de chaleur des bâtiments. Ces dernières sont responsables d'émissions de gaz à effet de serre importantes (plus de 30% des déperditions s'effectuent par la toiture) qui pourraient être réduites par une meilleur isolation des logements. D'un coût total de 185.000 euros, l'opération est initiée par l'association la Jeune Chambre économique de Reims. La thermographie, qui doit se dérouler avec une température extérieure inférieure à 5°C, est menée grâce à un partenariat public-privé. Le secteur le plus consommateur d'énergie en France est celui du bâtiment (43%) qui regroupe les logements, les bureaux, les commerces et les équipements collectifs.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus