Sortir de la pauvreté énergétique

Le 22 septembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
4000 personnes par jour meurent de respirer les fumées des foyers inefficaces.
4000 personnes par jour meurent de respirer les fumées des foyers inefficaces.

Dans un rapport publié à l’occasion de l’assemblée générale des Nations unies, l’AIE rappelle les bienfaits sociétaux et le faible coût de l’accès universel à l’énergie.

 

Aussi incroyable que cela paraisse, la lutte contre la pauvreté énergétique n’est pas l’un des 8 Objectifs du millénaire, adoptés en 2000. Pourtant, comment lutter contre la faim sans pompe à eau, pour irriguer les cultures ? Peut-on fournir un minimum d’éducation sans électricité pour éclairer les écoles ou alimenter des ordinateurs ? Est-il réaliste de vouloir l’égalité homme-femme si ces dernières sont, chaque jour, de corvée de bois ? Comment réduire les maladies respiratoires imputables aux fumées des foyers inefficaces et des lampes à kérosène si l’on ne dispose pas de matériels de cuisson et de systèmes d’éclairage efficaces et non polluants ? Gérer l’environnement de façon durable est-il seulement imaginable alors que la récolte de bois de chauffe reste l’une des principales causes de déforestation ? Enfin, comment développer des partenariats pour le développement sans moyens modernes de communication ?

 

Sans être obnubilé par les problèmes d’énergie, il apparaît bien difficile d’atteindre les Objectifs du millénaire sans réduire la fracture énergétique. Et celle-ci reste importante, comme le rappelle un rapport que l’Agence internationale de l’énergie (AIE) a publié mercredi 22 septembre. Un seul chiffre : les 20 millions de New-yorkais consomment autant d’électrons (40 térawattheures par an) que les 800 millions de personnes vivant en Afrique sub-saharienne.

 

Plus globalement, 1,4 milliard de personnes n’ont toujours pas accès à l’électricité, dont 585 millions en Afrique sub-saharienne et 800 millions en Asie. Dans ces deux mêmes régions, ils sont respectivement 653 millions et 1,9 milliard à faire la cuisine au bois, le plus souvent dans d’exécrables conditions sanitaires.

 

La situation de l’éclairage n’est pas des plus brillantes non plus. Les bougies et les lampes à pétrole produisent une faible lumière et rejettent des particules polluantes. Le flux lumineux d’une bougie en paraffine est de 1 lumen et son efficacité est de 0,01 lumen par watt. A comparer au flux lumineux de 600 lumens et à une efficacité de 40 d’une lampe fluocompacte de 15 watts.

 

Pour l’AIE, les choses sont claires : il est impossible d’atteindre les Objectifs du millénaire sans accès universel à l’électricité et à des systèmes de cuisson efficaces.

 

La mission peut sembler impossible. Son coût reste pourtant modeste. L’AIE estime possible de fournir du courant à 1,3 milliard de personnes d’ici 2030, moyennant un investissement international de 33 milliards de dollars (25 milliards d’euros) par an. Le remplacement des foyers inefficaces par des réchauds au GPL s’annonce moins cher encore : 2,6 milliards $ (1,9 milliard €) par an.

 

Inaccessible aux pays concernés ? Non, répondent les experts de l’AIE qui mettent en avant toutes sortes de modes de financement plus ou moins adaptés à la situation : micro-crédit, aide publique, partenariat public-privé, notamment.

 

Bénéfique sur bien des plans, le programme de l’AIE est-il climato-compatible ? Sans doute. Car en imaginant que 1,3 milliard de nouveaux consommateurs soient raccordés aux réseaux électriques et que l’on remplace vieilles lanternes et dangereux foyers par des ampoules à basse consommation et des réchauds à gaz, la demande énergétique globale progresserait fort peu. En 2030, la consommation d’électricité pourrait augmenter d’à peine 2,9 %. Côté produits pétroliers, la multiplication des réchauds ne ferait progresser la demande que de 1 %. Au total, les rejets anthropiques de CO2 ne progresseraient que de 0,8 % par rapport aux scénarios d’émissions excluant… les pauvres.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus