Solaire: stagnation du marché en 2007

Le 06 novembre 2007 par Enerpresse
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La météo et les présidentielles ont porté un rude coup aux ventes de chauffe-eau solaires. Telle est, en gros, l'explication de la relative stagnation du marché français, cette année. Selon une note publiée le 5 novembre par Enerplan à l'occasion du 4e colloque «Energie solaire et bâtiment», 39.000 installations individuelles ont trouvé preneur, cette année, contre 35.000 l'an passé. Dans le même temps, 5.000 systèmes solaires combinés seulement ont été installés. Pas plus qu'en 2006. L'eau chaude collective se porte mieux: son marché devrait croître de 30%.

Malgré tout, on ne peut que s'étonner de la faible croissance de systèmes autant subventionnés. Surtout dans les DOM où l'activité pourrait même chuter. «La France a toujours eu des performances timides», veut croire Beatriz Yordi-Aguirre, chef de l'unité éco-innovation de la Commission européenne. André Joffre, le bouillant patron d'Enerplan, pose un tout autre diagnostic sur la santé du solaire français. L'hiver doux et l'été maussade «n'ont pas incité au réflexe solaire.» La cascade d'élections a «anesthésié» les consommateurs qui n'ont pas fait l'acquisition de biens d'équipement qu'ils auraient normalement dû acheter.

Mais ce n'est pas tout. Réalisée par l'Ademe, une campagne de mesure de l'efficacité des systèmes solaires thermiques a montré une grande diversité de performances dans les gammes actuellement proposées sur le marché français. «Cela n'a pu qu'entraîner une relative prudence de la part des consommateurs», reconnaît Jean-Louis Bal, directeur des énergies renouvelables, des marchés et des réseaux énergétiques de l'Ademe.

Bien sûr, certains professionnels se consolent en constatant une baisse de l'activité de leurs confrères allemands ou autrichiens. Une explication quelque peu tempérée par Richard Loyen. «En Allemagne, les aides à l'installation du solaire thermique ont été diminuées avant d'être rétablies, mais surtout la TVA a été augmentée de trois points. Quant à l'Autriche, son marché est désormais saturé», rappelle le secrétaire général d'Enerplan. Ce qui est loin d'être le cas dans l'Hexagone. Le plan Face sud prévoit, pour 2010, un million de mètres carrés de panneaux installés. Soit trois fois plus qu'en 2007.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus