Sodas maxi: l’interdiction, mesure contre-productive?

Le 17 avril 2013 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Interdire les grands gobelets inciterait à boire plus de soda.
Interdire les grands gobelets inciterait à boire plus de soda.

La restriction de la taille des sodas, mesure anti-obésité que la mairie de New York n’est pas parvenue à imposer, pourrait au contraire pousser les consommateurs à en acheter plus, suggère une étude américaine publiée dans la revue PLoS ONE.

Fortement critiquée par les industriels du soda, la mairie de New York a tenté de faire passer une mesure interdisant la vente de sodas de plus de 16 onces (48 cl) dans la ville. En vain: la Cour suprême l’a bloquée en mars, au motif qu’elle était arbitraire et risquait de défavoriser certains commerçants (voir le JDLE).

Reste à savoir si cette mesure aurait réellement été efficace, ce que l’équipe d’Edmund Fantino, de l’University of California San Diego (UCSD), remet en cause.

Menée sur 100 étudiants, leur étude révèle qu’il serait aisé pour les commerçants de contourner une telle loi, en remplaçant, dans les menus fast-food, un soda de grande taille par plusieurs de petite taille. Et ce avec un certain succès.

Les chercheurs en ont fait l’expérience, en proposant aux participants trois types de menus, ne différant que par la taille et le nombre de boîtes de sodas, mais pas par la quantité totale: un menu «Unregulated» (vendu avec 16 onces, 24 onces ou 32 onces de soda en un seul gobelet), un menu «Bundle» (vendu avec 1 gobelet de 16 onces, 2 gobelets de 12 onces ou 2 gobelets de 16 onces), et un menu unique, le «No Bundle», avec un seul gobelet de 16 onces.

Finalement, les étudiants commandaient environ 23 onces de soda lorsqu’ils optaient pour un menu «Bundle», contre 19 onces chez ceux ayant choisi un menu «Unregulated» et 10 onces pour ceux préférant le «No Bundle». «Une restriction de la taille des boissons sucrées pourrait ne pas être efficace si les commerçants ont le droit de vendre plusieurs gobelets de soda, pour atteindre au final la taille d’une boisson maxi», commentent les auteurs de l’étude.

Au vu des difficultés que rencontre la mairie pour interdire les boissons maxi, les chances sont assez minces qu’elle parvienne à imposer aux commerçants de ne pas vendre plus d’un gobelet de soda par personne.



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus